Comment nettoyer un sac Longchamp pliable en toile (Made in France) ?

J’avais écrit ce billet il y a…4 ans (le 17 septembre 2013, très exactement 🙈), mais ayant trouvé une nouvelle astuce sur le sujet, une mise à jour de cet article s’imposait !

Nettoyer son sac Longchamp pliable en toile (fabriqué en France) est un jeu d’enfants. Les deux solutions proposées ont bien sûr été testées par mes soins et sur plusieurs sacs pliables de différentes couleurs (mauve, bleu azur, rouge, gris et beige). Oui, je vous le confirme : je ne suis pas seulement accroc aux chaussures, mais aux sacs aussi 😁

sac pliable longchamp

Pour un lavage complet en machine * :

1. Placez votre sac dans un filet de lavage, sachant que le sac Longchamp se lave à l’envers.

2. Mettez TRÈS TRÈS peu de lessive pour linge délicat (type Mirlaine) directement dans le tambour ou bien dans le bac prévu à cet effet.

3. Enclenchez le programme « laine / froid » ou bien « 30° C ». Si vous avez l’option « Rinçage plus », c’est encore mieux. Attention : surtout pas d’essorage !

4. Une fois le programme terminé, placez votre sac sur un étendoir et laissez-le sécher (toujours à l’envers).

5. Une fois sec, vous pouvez passer de la crème nourrissante sur les anses et la fermeture en cuir.

Pour un nettoyage à la main :

Je vous disais plus haut avoir trouvé une nouvelle façon de retirer des taches sur l’un de mes sacs pliables. Vous les voyez, là, ces vilaines salissures (vers le bord, à droite) ? Eh bien, elles sont toutes parties ! Je vous avoue ne pas savoir de quel type de tache il s’agissait – vraiment aucune idée – si ce n’est qu’elles étaient inodores.

La méthode ? J’ai imbibé un torchon avec un peu de savon détachant au fiel liquide (de la marque SONETT), frotté les taches et ai immédiatement rincé à l’eau, toujours à l’aide du torchon. En 5 minutes (hors temps de séchage), j’ai retrouvé mon sac comme neuf 😁

Quand je pense que c’est de la bile de boeuf que j’ai utilisée…Pas fou ça !? 🙃 Merci le boeuf !

IMG_1253
AVANT
IMG_1256
APRÈS

Bon, je n’étais pas très rassurée au début. C’est pourquoi j’ai testé le savon de fiel sur le dessous du sac pour m’assurer, avant tout, qu’il ne provoquerait pas de décoloration ou autre mauvaise surprise du genre. Je vous recommande bien sûr d’en faire autant et de tester le produit sur une partie cachée de votre sac avant de l’étaler sur la tache 🙂

* p.s.: vous vous demandez peut-être pourquoi je précise « Made in France » ? Eh bien, j’ai simplement constaté que le lavage en machine pour les sacs Longchamp plus récents – désormais de fabrication chinoise, hélas – ne donne pas les mêmes résultats. Peut-être est-ce un défaut au niveau de mon sac, mais au sortir de la machine à laver, le tissu extérieur présentait quelques plis/vagues, comme si le tissu extérieur était collé au tissu intérieur. Soyez donc vigilantes, mesdames.

Publicités

Des produits naturels pour le ménage et la lessive

Vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon noir, … : des produits dont nous entendons souvent parler mais dont nous ne connaissons peut-être pas les vertus et applications. De saines alternatives aux produits chimiques, industriels et décapants.

L’article de passeportsanté.net – « 5 produits naturels pour une maison saine » – nous en fait une présentation aussi succincte qu’intéressante, tout en nous livrant quelques astuces et recettes de produits d’entretien faits maison.

Alors, qu’en dites-vous ? Efficaces ou pas ? 🙂

Nettoyer les chaussures en cuir verni

Nous avions vu dans un précédent billet – le cirage, ce n’est pas que pour les garçons – que nous, les femmes, devions aussi être attentives à nos chaussures et bien les entretenir. Dans le même thème, je viens partager la découverte du jour (en tous cas pour moi), quant au produit à utiliser pour nettoyer des chaussures en cuir vernis.

– Moi (entrant chez mon nouveau cordonnier) :  » Bonjour Monsieur ! Auriez-vous s’il vous plaît un bon produit pour nettoyer les chaussures en cuir vernis ? « 

– Cordonnier choupinet :  » Vous voulez vraiment un bon produit ? « 

– Moi :  » Bien sûr !  » (quelle question ! me disais-je tout bas)

– Cordonnier choupinet :  » Votre lait démaquillant ! « 

– Moi (étonnée, et mimant de la main le démaquillage) :  » Mon… lait démaquillant… ? « 

– Cordonnier choupinet (mimant à son tour) :  » Oui, c’est bien ça ! Si vous préférez, je peux toujours vous vendre une crème spéciale, mais franchement, votre démaquillant fera largement l’affaire. Vous verrez. « 

A peine rentrée à la maison, je m’empresse de vérifier s’il ne m’a pas prise pour une blonde (je suis brune). Verdict : mes escarpins L.K. Bennett sont tout beaux, tout reluisants. Du coup, j’ai fait profiter ma pochette du soir en cuir verni d’un petit coup de nettoyage : plus aucune trace en vue ! 🙂

C’est pas un cordonnier choupinet, ça ? Il aurait pu me vendre sa crème. Pourtant, il a préféré être honnête et me faire économiser 11.50 euros.

Vive les éponges !

Vous viendrait-il à l’esprit de vous laver le corps avec une serpillère ou de vous essuyer avec le journal du métro ?House made of sponges Si la réponse est non, alors, ne lésinez plus sur l’éponge !

Vous ne voyez pas le rapport ? Eh bien, dites-vous que, lorsque vous employez la même éponge pour nettoyer les toilettes, le lavabo et la douche (ou baignoire), ce serait tout comme…ou presque. A bas, donc, la parcimonie mal placée et soignez distinctement vos WC et salle de bains.

Petite astuce : utilisez une couleur d’éponge par zone à nettoyer ; cela vous évitera de vous mélanger. Dans tous les cas, n’attendez pas qu’elle se décompose pour la changer.

Trop chère pour une consommation  » sans  » modération ? (€ 1,29 le paquet de 3 éponges végétales, super absorbantes chez Monoprix, par exemple). Voyez cela comme un investissement long-terme pour une hygiène améliorée : votre corps vous dira merci !

Enfin, pour les puristes et/ou les adeptes de la déco, pensez au porte-éponge : pratique, design et hygiénique !