Comment nettoyer un sac Longchamp pliable en toile (Made in France) ?

J’avais écrit ce billet il y a…4 ans (le 17 septembre 2013, très exactement 🙈), mais ayant trouvé une nouvelle astuce sur le sujet, une mise à jour de cet article s’imposait !

Nettoyer son sac Longchamp pliable en toile (fabriqué en France) est un jeu d’enfants. Les deux solutions proposées ont bien sûr été testées par mes soins et sur plusieurs sacs pliables de différentes couleurs (mauve, bleu azur, rouge, gris et beige). Oui, je vous le confirme : je ne suis pas seulement accroc aux chaussures, mais aux sacs aussi 😁

sac pliable longchamp

Pour un lavage complet en machine * :

1. Placez votre sac dans un filet de lavage, sachant que le sac Longchamp se lave à l’envers.

2. Mettez TRÈS TRÈS peu de lessive pour linge délicat (type Mirlaine) directement dans le tambour ou bien dans le bac prévu à cet effet.

3. Enclenchez le programme « laine / froid » ou bien « 30° C ». Si vous avez l’option « Rinçage plus », c’est encore mieux. Attention : surtout pas d’essorage !

4. Une fois le programme terminé, placez votre sac sur un étendoir et laissez-le sécher (toujours à l’envers).

5. Une fois sec, vous pouvez passer de la crème nourrissante sur les anses et la fermeture en cuir.

Pour un nettoyage à la main :

Je vous disais plus haut avoir trouvé une nouvelle façon de retirer des taches sur l’un de mes sacs pliables. Vous les voyez, là, ces vilaines salissures (vers le bord, à droite) ? Eh bien, elles sont toutes parties ! Je vous avoue ne pas savoir de quel type de tache il s’agissait – vraiment aucune idée – si ce n’est qu’elles étaient inodores.

La méthode ? J’ai imbibé un torchon avec un peu de savon détachant au fiel liquide (de la marque SONETT), frotté les taches et ai immédiatement rincé à l’eau, toujours à l’aide du torchon. En 5 minutes (hors temps de séchage), j’ai retrouvé mon sac comme neuf 😁

Quand je pense que c’est de la bile de boeuf que j’ai utilisée…Pas fou ça !? 🙃 Merci le boeuf !

IMG_1253
AVANT
IMG_1256
APRÈS

Bon, je n’étais pas très rassurée au début. C’est pourquoi j’ai testé le savon de fiel sur le dessous du sac pour m’assurer, avant tout, qu’il ne provoquerait pas de décoloration ou autre mauvaise surprise du genre. Je vous recommande bien sûr d’en faire autant et de tester le produit sur une partie cachée de votre sac avant de l’étaler sur la tache 🙂

* p.s.: vous vous demandez peut-être pourquoi je précise « Made in France » ? Eh bien, j’ai simplement constaté que le lavage en machine pour les sacs Longchamp plus récents – désormais de fabrication chinoise, hélas – ne donne pas les mêmes résultats. Peut-être est-ce un défaut au niveau de mon sac, mais au sortir de la machine à laver, le tissu extérieur présentait quelques plis/vagues, comme si le tissu extérieur était collé au tissu intérieur. Soyez donc vigilantes, mesdames.

Publicités

Astuces et usages de la pince clip

Le couteau suisse aura eu son heure de gloire. Voici celle de… la pince clip ! Protège rasoir, porte éponge ou cintre pour pantalon, c’est fou ce que l’on peut faire avec une ou plusieurs pinces de bureau.

 15 astuces et usages de la pince à dessin à découvrir dans la vidéo ci-dessous !

Et si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à venir partager vos trouvailles avec nous 🙂

Comment calfeutrer une fenêtre pour améliorer le fonctionnement d’une clim’ mobile

Si vous envisagez d’acheter un climatiseur monobloc mobile – avec tuyau d’évacuation à placer à l’extérieur – vous vous demandez sûrement comment faire pour éviter une déperdition d’air frais, vu que le tuyau doit être placé dans l’entrebâillement d’une fenêtre ou d’une porte.

Le calfeutrage semble être la solution première à envisager. Oui, mais comment ?

Au moment de votre achat, un vendeur de clim’ essaiera sans doute de vous convaincre de prendre un kit de calfeutrage pour climatiseur (environ 30 euros) : « installation très simple à scratch et avec ça, c’est sûr, l’air chaud ne rentrera pas » vous dira-t-il. Vu le prix que vous vous apprêtez à payer pour la clim’, vous serez peut-être tenté de suivre ce conseil en vous justifiant « on n’est plus à 30 euros près ! » Pourtant, en faisant une recherche rapide sur internet, on se rend vite compte que les performances de ce type de produit ne sont pas à la hauteur de ses promesses.

Voici donc une astuce pour calfeutrer votre fenêtre grâce à un moyen simple et bien plus économique : le boudin de papier à bulles (ex : 7.99 euros le rouleau de film à bulles 1 x 10m chez Leroy Merlin) ! Ou bien devrais-je dire LES boudins, car pour une fenêtre il faut en compter trois : un pour le dessus, un pour le dessous et un pour l’entrebâillement. Et puisqu’une photo vaut – parfois – mille explications, regardez plutôt. Et je peux vous dire : l’air chaud ne rentre pas 😀 En effet, on a expliqué à la « p’tite brune » que je suis que l’air a aussi des fonctions d’isolant thermique (Isolation thermique : l’essentiel à savoir)… d’où l’intérêt des petites bulles…

IMG_5765 IMG_5769 IMG_5771

Certes, faudra un peu bricoler pour bien faire tenir les boudins, mais une fois que c’est fait…c’est fait. Il est vrai aussi que ce n’est pas du tout esthétique comme installation, mais le kit de votre vendeur ne semble pas plus discret.

Alors ? Qu’en dites-vous ?

Comment se rafraîchir quand il fait (trop) chaud

Vous avez la sensation de « fondre comme neige au soleil » ? Chez vous c’est un vrai four à chaleur tournante ? Du coup, votre rêve – là, maintenant, tout de suite – c’est soit une expédition au Groenland, soit une « Aloha Party » au bureau afin de pouvoir aller travailler en tunique ? Comme je vous comprends… Vous ne sauriez à quel point. Au moment où je vous écris, j’ai une serviette baignée d’eau fraîche autour du cou et un pain pour glacière (enrobé dans un torchon) sur les jambes… V-é-r-i-d-i-q-u-e. Très sexy, n’est-ce pas ? Pourtant, ce sont deux petites astuces qui aident à supporter la chaleur tant bien que mal. IMG_5730Pour vous dire, j’habite sous les toits, dans un appartement (tout ce qu’il y a de plus moderne – ou presque) dont l’isolation s’avère plus que mauvaise, avec pour fenêtres des Velux. Vu la température INTERIEURE qu’indique mon thermomètre, nul doute : l’été est bien là.

Pour parer à ces températures caniculaires, j’ai tout de suite envisagé l’installation d’une climatisation fixe. Quelle déception en recevant ce sympathique – mais peu emphatique – email de ma propriétaire : « Désolée, mais il va falloir supporter les quelques semaines de chaleur, car l’installation d’un climatiseur est soumise au vote de l’Assemblée Générale des copropriétaires et la prochaine assemblée aura lieu à la fin de l’année… »  (passons sur l’inefficacité totale de ce système). Je suis donc partie à la recherche de conseils sur les façons de  se rafraîchir lorsqu’il fait (trop) chaud. A ce propos, je lance un appel aux designers industriels pour qu’ils inventent un objet qui serait un mix entre l’air conditionné (au coût élevé), le ventilateur (qui ne sert qu’à brasser de l’air chaud) et le climatiseur mobile (trop bruyant et peu esthétique avec son gros tuyau d’évacuation). Allez, franchement, vous pouvez faire mieux !

Bref. Revenons-en au sujet. Quelques astuces donc :

  • On prend des douches fraîches ou tièdes, plusieurs fois par jour s’il le faut.
  • C’est le moment de s’altérer avec des préparations goûteuses : jus de fruits frais, smoothies, thé aromatisé frais (plutôt que glacé). L’eau de fruits exotique de Lov Organic est délicieuse 😉 Si vous avez un blender, c’est l’occasion de le rentabiliser. Petite astuce : mettez vos fruits au frigo pour avoir une boisson fraîche sans devoir ajouter des glaçons.
  • N’hésitez pas à investir les lieux publics qui ont la climatisation : bibliothèques, cinémas (c’est toujours 1h30-2h00 de gagné), centres commerciaux,…
  • Si vous le pouvez, échappez-vous du centre-ville et faites une petite ballade là où il y a plus de verdure, de jardins ou de parcs.
  • Tête, mains et pieds sont les zones qui « régulent » votre température corporelle. Veillez donc à les rafraîchir régulièrement. Pour faire tremper vos petits petons dans l’eau, eh bien, soit vous les plongez dans une bassine, soit dans une piscinette pour bébé (2 euros chez Auchan), histoire de créer une ambiance #fun #summer à la maison. Demain, je gonfle la mienne. hihi!
  • Mettez vos poignets ou avant-bras sous l’eau fraîche : vous allez voir, cela fait son effet.
  • Faites-vous plaisir en mangeant des glaces ou des sorbets.

Je vous recommande également le site – Mon simulateur d’Aube – qui donne 30 conseils pour bien dormir quand il fait chaud, mais aussi des astuces pour rafraîchir l’air ambiant et faire diminuer la température corporelle. Vous pouvez aussi consulter un de mes anciens billets « Rester au frais chez soi, sans clim' ».

J’espère que ces quelques lignes vous auront aidés…ou du moins donnés un peu de courage. Ah, et si vous avez d’autres astuces à partager, n’hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Merci !

Bon, ce n’est pas tout mais je vais aller me prendre une petite douche avant de me rendre à une soirée d’anniversaire… Chic, il y aura la clim’ :p

Comment enlever les odeurs sur la vaisselle

Alors là, préparez-vous à découvrir une technique incroyablement facile et formidablement efficace. Tellement simple, que l’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé avant.

Donc, si vous souhaitez enlever de votre vaisselle une odeur de poisson, d’oeuf, de viande grillée – voire brûlée –  de fromage ou de je ne sais quoi d’autre, essayez ceci : lavez votre contenant/assiette/poêle/ustensile à la main avec votre produit vaisselle habituel, rincez à l’eau (très) chaude puis finissez par un rinçage à l’eau (très) froide. Maintenant, sentez. Alors ? Sensas’ non ? Je sais, je sais. Ça va changer votre vie en cuisine 😉 Une chose à retenir : si l’eau chaude dégraisse et nettoie, l’eau froide, elle, retire les odeurs.

Depuis que j’ai découvert cette astuce (enfin, à dire la vérité, c’est mon oncle qui m’en a fait la démonstration), fini le trempage de la vaisselle dans l’évier pendant des heures avec du citron ou avec du vinaigre. Et quel gain de temps, surtout lorsque l’on doit faire la vaisselle à la main !

Bon. J’espère que cela vous aura aidés. Et si vous avez une autre astuce du genre, n’hésitez pas à la partager avec nous.

A bientôt 🙂

Petit lexique de produits nettoyants maison

Je ne sais pas vous mais, dans certains cas, je ne sais pas toujours quel produit utiliser pour nettoyer telle ou telle chose, notamment lorsqu’il s’agit de se servir de produits nettoyants naturels. Il m’est alors venue l’idée d’établir un petit lexique, histoire de ne plus faire l’impasse sur leurs différentes caractéristiques et propriétés. Bon, on ne deviendra peut-être pas tout de suite des chimistes du « made in maison » mais, qui sait, sans doute l’évidence nous illuminera-t-elle au moment opportun ? « M’enfin Marie-Astrid ! C’est clair qu’il faut utiliser du bicarbonate et du gros sel pour faire partir une tache jaune ! »

Petit déblayage de produits d’entretien naturels et écologiques (que je mettrai à jour au fur et à mesure de prochaines découvertes) : Lire la suite

‘La Belle Mèche’ : des bougies 100% made in France

Si vous avez besoin de parfaire votre déco sensorielle pour votre prochaine tea-time party, ou pour votre apéro-diner de jeudi prochain, je vous conseille les bougies conviviales de La Belle Mèche. Personnellement, après les senteurs « Freesia » et « Cèdre poivré » , aujourd’hui je teste les notes de Provence grâce à la bougie parfumée « Verveine Lavande » .

IMG_5074

Une marque de bougies parfumées de fabrication 100% française, composées de cire 100% végétale (yes !) que j’ai découverte tout à fait par hasard, fin d’année dernière, sur les étagères de la boutique Boatiful à Toulouse.

Je sais que je vous ai déjà parlé de cette marque dans un précédent billet (« Bien recevoir ses invités à la maison » ), mais je n’ai pu résister à partager avec vous mon enthousiasme suite à la réception ce matin de ma toute nouvelle bougie. Elles sont un tel délice pour les sens et… pour le moral ! Et on sait pourquoi : les parfums sont réalisés à partir de vraies essences (et non pas de parfums de synthèse) et travaillés avec un parfumeur de Grasse.  Lire la suite