Comment calfeutrer une fenêtre pour améliorer le fonctionnement d’une clim’ mobile

Si vous envisagez d’acheter un climatiseur monobloc mobile – avec tuyau d’évacuation à placer à l’extérieur – vous vous demandez sûrement comment faire pour éviter une déperdition d’air frais, vu que le tuyau doit être placé dans l’entrebâillement d’une fenêtre ou d’une porte.

Le calfeutrage semble être la solution première à envisager. Oui, mais comment ?

Au moment de votre achat, un vendeur de clim’ essaiera sans doute de vous convaincre de prendre un kit de calfeutrage pour climatiseur (environ 30 euros) : « installation très simple à scratch et avec ça, c’est sûr, l’air chaud ne rentrera pas » vous dira-t-il. Vu le prix que vous vous apprêtez à payer pour la clim’, vous serez peut-être tenté de suivre ce conseil en vous justifiant « on n’est plus à 30 euros près ! » Pourtant, en faisant une recherche rapide sur internet, on se rend vite compte que les performances de ce type de produit ne sont pas à la hauteur de ses promesses.

Voici donc une astuce pour calfeutrer votre fenêtre grâce à un moyen simple et bien plus économique : le boudin de papier à bulles (ex : 7.99 euros le rouleau de film à bulles 1 x 10m chez Leroy Merlin) ! Ou bien devrais-je dire LES boudins, car pour une fenêtre il faut en compter trois : un pour le dessus, un pour le dessous et un pour l’entrebâillement. Et puisqu’une photo vaut – parfois – mille explications, regardez plutôt. Et je peux vous dire : l’air chaud ne rentre pas 😀 En effet, on a expliqué à la « p’tite brune » que je suis que l’air a aussi des fonctions d’isolant thermique (Isolation thermique : l’essentiel à savoir)… d’où l’intérêt des petites bulles…

IMG_5765 IMG_5769 IMG_5771

Certes, faudra un peu bricoler pour bien faire tenir les boudins, mais une fois que c’est fait…c’est fait. Il est vrai aussi que ce n’est pas du tout esthétique comme installation, mais le kit de votre vendeur ne semble pas plus discret.

Alors ? Qu’en dites-vous ?

Publicités