Comment enlever des auréoles sur un vêtement en soie

C’est vrai, il n’est pas toujours possible d’utiliser des patchs anti-auréoles – particulièrement sur un tissu fin et/ou transparent. Alors, à moins d’attendre une météo plus fraîche pour porter notre top (ou notre robe) en soie, ou de rester sans bouger sous un air-conditionné, il est bien probable de retrouver quelques traces de… transpiration. Rooo…faut arrêter de croire en de fausses légendes : les princesses et les beauty queen connaissent, elles aussi, le problème :p

Pour nettoyer ces auréoles disgracieuses, c’est bien plus simple que ce que l’on pourrait imaginer :

1. Prenez un tout petit peu de produit de lessive du type Mir Laine, et diluez-le dans dans de l’eau claire, pour que ce soit bien liquide.
2. Versez de ce mélange sur les auréoles et frottez délicatement, du bout des doigts. Attention, ne frottez pas tissu contre tissu, car cela aurait tendance à le détendre.
3. Rincez bien à l’eau.
4. Lavez le vêtement en machine, avec un programme délicat (ex: laine), à 30°C, sans essorage. Avant cela, veillez à bien vérifier l’étiquette et les indications de lavage du vêtement.

Et voilà. Plus d’auréoles 😉

Laver son maillot, sa serviette et ses tongs !

Ahhhh… L’été est là. On en profite pour se mettre à l’eau, pour prendre du soleil et faire le plein de vitamine D, et on a bien raison !

On aime rentrer à la maison avec cette sensation de détente, après une séance de bronzage, de plongée ou de longueurs en piscine. On aime l’odeur de lotion solaire ; le sel de la mer sur la peau ; les coquillages que l’on emporte avec soi.

En revanche, on aime moins : les grains de sable ou graviers dans le maillot de bain ; ces  » on-ne-sait-trop-quoi  » (peut-être des algues sèches, des mégots,…) restés accrochés sous notre serviette ; ces nouvelles taches sur notre fouta de plage. On commence à s’inquiéter :  » comment vais-je laver tout cela ? « 

Rien de plus simple.

On se munit de :

  • une bassine
  • une petite brosse
  • du Mir Laine (ou équivalent)
  • du savon de Marseille
  • du savon liquide (par exemple, savon pour les mains)
  • du détachant, type K2R

Puis, on donne le « bain » à nos accessoires :

1. Le maillot de bain. Qu’il s’agisse d’un bikini, trikini ou maillot short Sundek, même procédé. D’abord, je rince bien mon maillot à grande eau claire, froide. Puis, je prends la bassine ; je la remplis d’eau froide et y ajoute une toute petite dose de Mir Laine ; j’y plonge mon maillot, que je laisse tremper pendant quelques minutes (allez, disons dix). Ensuite, je rince à nouveau mon maillot à l’eau froide. Après quoi, il n’y a plus qu’à le laisser sécher à l’air libre ! Pourquoi le Mir Laine ? Car c’est moins agressif qu’une lessive normale et au revoir l’odeur de chlore ! Et si on a plusieurs maillots – de différentes couleurs – à laver, on suit les mêmes règles que pour les vêtements : le blanc et les couleurs (ou bien les couleurs claires et foncées) ne se mélangent pas ;o)

2. La serviette. Je la secoue à nouveau (dehors, sur le balcon, par-dessus la fenêtre,…) et m’assure qu’il n’y a plus rien d’accroché (sable et autre). Je prends mon savon de Marseille, l’humidifie et le passe sur la/les zones entachée(s). Si je constate que la tache s’en va difficilement, alors je spraie du détachant, et hop en machine (lavage à 40 degrés et essorage à 800 – selon instructions sur l’étiquette bien sûr) !

3. Les tongs. Elles aussi ont besoin d’un petit nettoyage. Pourquoi ? Pensez par exemple à la flaque de boue et autres déchets dans lesquels vous avez dû marcher pour accéder aux toilettes publiques de la plage… Vous voyez ce que je veux dire ? Donc. Je reprends la bassine, à moins d’utiliser la vasque de la baignoire ou de la douche. Je mets du savon liquide ou savon de Marseille sur la brosse (attention : ne pas trop en mettre, pour éviter que cela mousse abondamment), et je frotte, frotte, frotte, dessus et dessous. Puis, je rince à l’eau claire. Tada ! Mes Havaianas sont toutes propres !

Ah oui. Une dernière chose : je n’oublie pas de désinfecter ma petite brosse après usage (toujours dans une bassine, je lui fais faire tempête, pendant trois minutes, dans un bain d’eau et de javel).