Comment nettoyer un sac Longchamp pliable en toile (Made in France) ?

J’avais écrit ce billet il y a…4 ans (le 17 septembre 2013, très exactement 🙈), mais ayant trouvé une nouvelle astuce sur le sujet, une mise à jour de cet article s’imposait !

Nettoyer son sac Longchamp pliable en toile (fabriqué en France) est un jeu d’enfants. Les deux solutions proposées ont bien sûr été testées par mes soins et sur plusieurs sacs pliables de différentes couleurs (mauve, bleu azur, rouge, gris et beige). Oui, je vous le confirme : je ne suis pas seulement accroc aux chaussures, mais aux sacs aussi 😁

sac pliable longchamp

Pour un lavage complet en machine * :

1. Placez votre sac dans un filet de lavage, sachant que le sac Longchamp se lave à l’envers.

2. Mettez TRÈS TRÈS peu de lessive pour linge délicat (type Mirlaine) directement dans le tambour ou bien dans le bac prévu à cet effet.

3. Enclenchez le programme « laine / froid » ou bien « 30° C ». Si vous avez l’option « Rinçage plus », c’est encore mieux. Attention : surtout pas d’essorage !

4. Une fois le programme terminé, placez votre sac sur un étendoir et laissez-le sécher (toujours à l’envers).

5. Une fois sec, vous pouvez passer de la crème nourrissante sur les anses et la fermeture en cuir.

Pour un nettoyage à la main :

Je vous disais plus haut avoir trouvé une nouvelle façon de retirer des taches sur l’un de mes sacs pliables. Vous les voyez, là, ces vilaines salissures (vers le bord, à droite) ? Eh bien, elles sont toutes parties ! Je vous avoue ne pas savoir de quel type de tache il s’agissait – vraiment aucune idée – si ce n’est qu’elles étaient inodores.

La méthode ? J’ai imbibé un torchon avec un peu de savon détachant au fiel liquide (de la marque SONETT), frotté les taches et ai immédiatement rincé à l’eau, toujours à l’aide du torchon. En 5 minutes (hors temps de séchage), j’ai retrouvé mon sac comme neuf 😁

Quand je pense que c’est de la bile de boeuf que j’ai utilisée…Pas fou ça !? 🙃 Merci le boeuf !

IMG_1253
AVANT
IMG_1256
APRÈS

Bon, je n’étais pas très rassurée au début. C’est pourquoi j’ai testé le savon de fiel sur le dessous du sac pour m’assurer, avant tout, qu’il ne provoquerait pas de décoloration ou autre mauvaise surprise du genre. Je vous recommande bien sûr d’en faire autant et de tester le produit sur une partie cachée de votre sac avant de l’étaler sur la tache 🙂

* p.s.: vous vous demandez peut-être pourquoi je précise « Made in France » ? Eh bien, j’ai simplement constaté que le lavage en machine pour les sacs Longchamp plus récents – désormais de fabrication chinoise, hélas – ne donne pas les mêmes résultats. Peut-être est-ce un défaut au niveau de mon sac, mais au sortir de la machine à laver, le tissu extérieur présentait quelques plis/vagues, comme si le tissu extérieur était collé au tissu intérieur. Soyez donc vigilantes, mesdames.

Publicités

Ça sent bon dans mon placard !

S’il y a une chose que vous avez sans doute accumulée – dans le temps et dans l’espace – , ce sont les vêtements. Et si vous faites partie des « je-garde-tout-et-ne-jette-rien », c’est que dans vos armoires nous trouverons des t-shirts et des pulls qui datent de plus de quinze ans ; des piles de fringues entassées sur les étagères, si bien qu’il n’y a même plus d’interstice. A moins que vous n’ayez un « walking closet » ou « dressing » (veinarde va !).

Avec ce cumul d’habits et de linge, vous redoutez l’odeur de renfermé dans votre placard ou sur vos vêtements ?

Selon votre sensibilité olfactive et votre humeur, essayez alors :

– le sachet de lavande, de thym ou de marjolaine. En plus cela vous évitera d’avoir des mites (à ce propos, d’autres astuces pour les éloigner sont proposées dans cet article)

– le bois de cèdre (attention de ne pas le mettre trop proche des vêtements, car il peut tacher)

– le parfum d’armoire. Personnellement, je recommande la tablette parfumée d’armoire Mathilde M. (parfum Marquise : mon préféré !) façon fausse tablette de chocolat : les carrés se détachent, ainsi vous les placez où bon vous semble. Petite astuce pour les penderies sans étagères : glissez un carré dans un petit sachet de tissu, de gaze, d’organdi ou de tulle, et accrochez le tout à un cintre.

Vous verrez : à l’ouverture du placard, certes la vue ne sera pas dégagée, mais une senteur discrète et agréable vous donnera le sourire lorsque vous irez piocher votre tenue.