Comment nettoyer un sac Longchamp pliable en toile (Made in France) ?

J’avais écrit ce billet il y a…4 ans (le 17 septembre 2013, très exactement 🙈), mais ayant trouvé une nouvelle astuce sur le sujet, une mise à jour de cet article s’imposait !

Nettoyer son sac Longchamp pliable en toile (fabriqué en France) est un jeu d’enfants. Les deux solutions proposées ont bien sûr été testées par mes soins et sur plusieurs sacs pliables de différentes couleurs (mauve, bleu azur, rouge, gris et beige). Oui, je vous le confirme : je ne suis pas seulement accroc aux chaussures, mais aux sacs aussi 😁

sac pliable longchamp

Pour un lavage complet en machine * :

1. Placez votre sac dans un filet de lavage, sachant que le sac Longchamp se lave à l’envers.

2. Mettez TRÈS TRÈS peu de lessive pour linge délicat (type Mirlaine) directement dans le tambour ou bien dans le bac prévu à cet effet.

3. Enclenchez le programme « laine / froid » ou bien « 30° C ». Si vous avez l’option « Rinçage plus », c’est encore mieux. Attention : surtout pas d’essorage !

4. Une fois le programme terminé, placez votre sac sur un étendoir et laissez-le sécher (toujours à l’envers).

5. Une fois sec, vous pouvez passer de la crème nourrissante sur les anses et la fermeture en cuir.

Pour un nettoyage à la main :

Je vous disais plus haut avoir trouvé une nouvelle façon de retirer des taches sur l’un de mes sacs pliables. Vous les voyez, là, ces vilaines salissures (vers le bord, à droite) ? Eh bien, elles sont toutes parties ! Je vous avoue ne pas savoir de quel type de tache il s’agissait – vraiment aucune idée – si ce n’est qu’elles étaient inodores.

La méthode ? J’ai imbibé un torchon avec un peu de savon détachant au fiel liquide (de la marque SONETT), frotté les taches et ai immédiatement rincé à l’eau, toujours à l’aide du torchon. En 5 minutes (hors temps de séchage), j’ai retrouvé mon sac comme neuf 😁

Quand je pense que c’est de la bile de boeuf que j’ai utilisée…Pas fou ça !? 🙃 Merci le boeuf !

IMG_1253
AVANT
IMG_1256
APRÈS

Bon, je n’étais pas très rassurée au début. C’est pourquoi j’ai testé le savon de fiel sur le dessous du sac pour m’assurer, avant tout, qu’il ne provoquerait pas de décoloration ou autre mauvaise surprise du genre. Je vous recommande bien sûr d’en faire autant et de tester le produit sur une partie cachée de votre sac avant de l’étaler sur la tache 🙂

* p.s.: vous vous demandez peut-être pourquoi je précise « Made in France » ? Eh bien, j’ai simplement constaté que le lavage en machine pour les sacs Longchamp plus récents – désormais de fabrication chinoise, hélas – ne donne pas les mêmes résultats. Peut-être est-ce un défaut au niveau de mon sac, mais au sortir de la machine à laver, le tissu extérieur présentait quelques plis/vagues, comme si le tissu extérieur était collé au tissu intérieur. Soyez donc vigilantes, mesdames.

Publicités

Comment enlever les odeurs sur la vaisselle

Alors là, préparez-vous à découvrir une technique incroyablement facile et formidablement efficace. Tellement simple, que l’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé avant.

Donc, si vous souhaitez enlever de votre vaisselle une odeur de poisson, d’oeuf, de viande grillée – voire brûlée –  de fromage ou de je ne sais quoi d’autre, essayez ceci : lavez votre contenant/assiette/poêle/ustensile à la main avec votre produit vaisselle habituel, rincez à l’eau (très) chaude puis finissez par un rinçage à l’eau (très) froide. Maintenant, sentez. Alors ? Sensas’ non ? Je sais, je sais. Ça va changer votre vie en cuisine 😉 Une chose à retenir : si l’eau chaude dégraisse et nettoie, l’eau froide, elle, retire les odeurs.

Depuis que j’ai découvert cette astuce (enfin, à dire la vérité, c’est mon oncle qui m’en a fait la démonstration), fini le trempage de la vaisselle dans l’évier pendant des heures avec du citron ou avec du vinaigre. Et quel gain de temps, surtout lorsque l’on doit faire la vaisselle à la main !

Bon. J’espère que cela vous aura aidés. Et si vous avez une autre astuce du genre, n’hésitez pas à la partager avec nous.

A bientôt 🙂

Que faire quand on est malade ?

 » Etre malade pourrait presque être une partie de plaisir, jusqu’à ce que l’on n’habite plus avec sa mère « 

C’est dans ces moments où l’on voudrait bien avoir sa petite maman près de soi. C’est vrai que les mamans ont ce truc qui fait que, rien que de se sentir dorloté, on est déjà à moitié guéri.

Bon. Que fait-on alors quand maman est loin et qu’on est malade ?

On prépare son « coin » de repos et de combat contre le méchant virus

  • on garde à portée de main : un thermomètre pour prendre sa température (que l’on désinfectera après chaque utilisation – s’il s’agit d’un thermomètre buccal), une boîte de kleenex, une petite poubelle provisoire, une bouteille d’eau, les médicaments, un verre ou une tasse.

On s’entoure de douceur : c’est le moment de la « cocooning therapy »

  • je me love dans mon pyjama ou dans des vêtements ultra confortables.
  • je prends des bains ou des douches tièdes/chaudes… tous les jours (ben, il paraît qu’il y a des personnes qui restent plusieurs jours au lit sans aller se doucher ou se changer :s). Oui. Même lorsque la fièvre nous tient par 39.5 °C, que l’on est frigorifiée juste à l’idée de sortir du lit ou que plonger sous la douche nous donne l’impression de se jeter dans un lac gelé, on y va ! Même s’il faut grelotter entre le moment où l’on se déshabille et le moment où l’eau va couler sur la peau : hop, hop, hop ! Je suis une warrior !
  • je dors…autant que mon corps le demande. Je ne fais d’ailleurs que suivre ce que le docteur m’a dit : « Reposez-vous ! »
  • je bois, bois, bois….de l’eau, des tisanes, du thé, des infusions. Lorsque l’on a une grosse toux, les infusions de thym (même si elles ne sont pas terribles en termes de goût) ou de mélanges de plantes, comme la tisane Calme Toux – Les Jardins de Gaia font du bien. Sans oublier le miel, bien sûr.
  • je mange ce qu’il m’est agréable au palais et au moral…enfin, si je n’ai pas la gastro. Youpi ! plus d’excuses pour ne pas entamer cette tablette de chocolat qui me fait les yeux doux depuis quelques jours. Je redécouvre aussi le plaisir des soupes. Pas la force de cuisiner ? (déjà qu’on ne sait pas faire grand chose, ce n’est certainement pas malade que l’on va faire un excès de zèle et se mettre aux fourneaux, hein ?) Que faire alors ? On (r)appelle Monsieur Picard, pardi ! Et ça tombe bien, il livre à domicile. Des recettes sympas, des soupes, des purées (essayez celle au butternut, marron et cranberry, et vous me direz. Cela étant dit, je souhaite préciser que je ne fais pas l’apologie des plats déjà cuisinés, n’étant ni fan, ni grande consommatrice de ce genre d’alimentation. Mais dans certains cas, il faut dire que cette solution est bien pratique, surtout lorsque l’on vit seul/e).
  • on ne fait plus qu’un avec son plaid, son doudou (pas la peine de nier, on sait que vous en avez un !), son coussin, son sweat-shirt à capuche favori.

Lire la suite

Comment faire un beau paquet cadeau

Avec cette vidéo assez hallucinante, qui nous montre une nouvelle façon d’emballer les cadeaux vite fait-bien fait, plus aucune raison de se défiler, de déléguer ou d’acheter des pochettes cadeau.

Comme beaucoup de choses, c’est un coup de main à prendre. Il suffit donc de se lancer. Alors, osons et tentons de nous élever au rang de pro de l’emballage cadeau. Ça va en boucher un coin à certains, j’vous l’dis.

A ce propos, avec les fêtes de Noël qui approchent, c’est le moment idéal pour s’entraîner et pour acquérir un nouveau talent. Adieu l’embarras de tendre un paquet tout mal fichu ! Bonjour fierté « C’est moi qui l’ai fait ! » et Ô joie d’avoir utilisé moins de 3 mètres de papier cadeau pour essayer d’empaqueter un bonnet à pompon !

Bon. Vous avez tout ce qu’il faut ? Le papier, les ciseaux et le ruban adhésif ? C’est parti ! http://www.dailymail.co.uk/embed/video/1143711.html Et pour ceux et celles qui souhaiteraient un rappel d’une méthode plus traditionnelle, démonstration ci-dessous :

Le Salon du Do it yourself

Ohlala ! Comme elles en ont de la chance ces parisiennes ! La capitale accueille en ce moment – et ce jusqu’à demain – LE salon des loisirs créatifs : Salon Créations & Savoir-faireSalon DIY

Je lis sur le site consacré au salon : plus de 300 exposants et plus de 500 ateliers créatifs. Non, mais, vous imaginez un peu ? Entre customisation, tricotherapy, bricolage féminin, idées pour décorer son intérieur, matériel pour scrapbooking ou origami – et j’en passe – c’est Disneyland ! Plus qu’un salon : un vrai parc de loisirs ! Alors, si vous n’y êtes pas encore allée : « Courez ! Courez ! »

Vivement que cet événement s’exporte dans le sud…ou ailleurs…pour régaler les autres milliers d’adeptes du DIY * !

(* Do it yourself = faites-le vous-même)

Bien recevoir ses invités à la maison

Ça y est, vous vous êtes ENFIN décidé(e) à lancer une invitation à la maison. Meeeuh oui, tout va bien se passer ! Et, oui, vos amis vont a-d-o-r-e-r ce que vous allez leur mijoter. Forcément, ce sont vos amis… Je plaisante 😉

D’ailleurs, à part le menu, avez-vous pensé aux autres détails qui vont faire toute la différence ? Je parle de la manière de faire sentir à chacun qu’il est attendu et que sa venue a mérité votre considération et votre temps. En d’autres termes, je fais référence à toutes les petites attentions qui font que vos convives se sentiront bien chez vous. Même s’il s’agit de connaissances de longue date, bien recevoir – sans forcément mettre les petits plats dans les grands – donnera la sensation à votre invité d’être spécial à vos yeux.

Comment faire ? Voici quelques idées en vrac (à vous, ensuite, de compléter) : Lire la suite

Comment raviver le cuir de ses chaussures ou de son sac

Si votre sac affiche un air un peu fatigué, si vos chaussures en cuir font triste mine, redonnez-lui/leur de l’éclat en appliquant, au choix :

  1. De l’écorce d’orange : passez une moitié d’orange (pressée et donc vidée) sur la surface à nettoyer. Retirez le surplus (de la pulpe d’orange peut s’être déposée) avec un chiffon doux.
  2. De la glycérine : étalez-la du bout des doigts puis frottez délicatement avec un chiffon doux.
  3. De la vaseline : idem que pour la glycérine.

Démonstration dans la vidéo de l’émission « C’est au programme » (France 2) de ce jour.

Attention, ici on parle de raviver le cuir et non de retirer des taches. Pour cela, vous pouvez retrouver quelques astuces sur de précédents billets « Nettoyer les chaussures en cuir verni », « Laver son sac à main, c’est bon pour la santé » ou encore « Le cirage, ce n’est pas que pour les garçons ».